S'édenter la chienne

PIERRFogliaE FOGLIA, La Presse
Édition du 9 octobre 2014, section ACTUALITÉS

Extrait de la chronique Appelez-moi Anne cinq minute


POÉSIE — Il s’appelle David Goudreault, mais il pourrait aussi bien s’appeler Pierre Falardeau. Vous vous souvenez que Falardeau écrivait au lance-flammes ? Lui aussi, ce Goudreault. Sauf que c’est de la poésie. Peut-être plus du slam. Anyway.

Extraits : « Nous allions à la place du marché/Maintenant/Il n’y a de place que pour le
marché/Et nous/Nous n’allons nulle part… »

Et ça aussi : « Tout est/Fabriqué en chine/Depuis que la Chine est/Fabriquée en
Amérique. » Il est de Sherbrooke. Le titre du recueil : S’édenter la chienne. Aux Écrits
des Forges.